UNE HISTOIRE DE FAMILLE, UN SAVOIR-FAIRE D’EXCEPTION

C’est au travers de plusieurs générations que les gestes, les valeurs et le savoir-faire se sont transmis au sein de la famille Cépière. Chaque héritier, chaque héritière, n’a eu de cesse de faire évoluer ses créations  sans jamais perdre l’authenticité dont il avait été imprégné.

Héritière d’un savoir-faire

Issue d’une famille aveyronnaise  de tailleur, tisserand, bonnetier et créateur, Sophie a été imprégnée, dès sa naissance, des odeurs des matières naturelles, de  la laine et du lin, et bercée par le bruit des machines des ateliers.

En 1968, sa mère, Maryse Cépière, crée sa marque de vêtements à Vic-sur-Cère, dans le Cantal.  À cette époque déjà, les maîtres-mots sont  « des matières naturelles »,  « de la qualité » pour un « style unique et intemporel », adapté à toutes les femmes, quelque soit leur silhouette. Sans oublier, une fabrication, exclusivement interne, de la maille au vêtement, dans notre entreprise familiale.

En 1990, l’entreprise MARYSE CEPIERE s’installe à Ambeyrac, petite commune aveyronnaise de moins de 200 habitants. Grâce à ses valeurs, l’entreprise se développe et accueille près de 60 salariés. La renommée de la marque est alors à son apogée.

C’est alors que Maryse nous quitte prématurément, en 2001, suite à une longue maladie. 

Prendre son envol

 En 2008,  riche de son savoir-faire, forte de ses valeurs familiales et de sa passion  pour la création,  Sophie crée sa propre marque SOPHIE CEPIERE à Cajarc, petite ville du Lot, avec le soutien de Ghislain, son compagnon, et de ses enfants. Au début, elle crée ses modèles et fait tricoter et confectionner les mailles à des sous-traitants. Puis elle commence à investir dans un atelier de montage afin de pouvoir gérer au maximum toute la chaine de fabrication.

En 2012, l’entreprise SOPHIE CEPIERE s’implante à Maleville, petite commune de l’Aveyron. Sophie et Ghislain rachètent alors les machines à tricoter et réintègrent ainsi toute la fabrication, du tricotage aux créations, dans l’entreprise. Quelle belle revanche sur le passé, que de pouvoir réutiliser les machines à tricoter familiales et de se réapproprier enfin l’outil de travail tout en créant, à nouveau librement, ses modèles !

Savoir-faire et créations sans limites

Le savoir-faire transmis permet aujourd’hui à Sophie et Ghislain de maitriser à tous les deux toutes les techniques. De la création à la fabrication, de la connaissance des matières premières jusqu’au produit fini. Ils peuvent ainsi créer sans limites leurs modèles.